Picanol et la révolution Industrie 4.0

Les machines à tisser les textiles techniques possèdent souvent des caractéristiques différentes des machines à tisser pour le marché classique. En tant que telles, elles requièrent une attention particulière et une connaissance avancée des processus de montage. Picanol a donc créé une unité de montage dédiée à ces versions de machines. Cette "usine du futur" fait appel à des techniques de production très avancées.

 

La construction de base de la machine est toujours effectuée sur la chaîne de montage principale, mais le bâti est ensuite transféré vers la zone spécialisée pour les opérations d'achèvement utilisant des éléments modulaires. Cette partie est exécutée par une équipe de spécialistes qui emploient les techniques de montage assistées les plus modernes (aussi bien physiques que cognitives). Par exemple, ils utilisent des dispositifs de levage intelligents pour manipuler les modules le plus efficacement possible, ainsi que des techniques de réalité augmentée et de réalité virtuelle pour recevoir les informations nécessaires à un instant donné. L'opérateur reçoit les instructions de montage sur une tablette qui le guide étape par étape au cours du montage des pièces et lors du contrôle qualité. La technologie numérique sans fil peut aussi être utilisée pour garantir que toutes les données importantes et les informations en retour sont capturées et partagées automatiquement. C'est la stratégie « Industrie 4.0 » en action.

En fait, non seulement les produits Picanol sont compatibles Industrie 4.0, mais l'ensemble du processus de fabrication utilise aussi les technologies Industrie 4.0 pour améliorer encore la qualité et la fiabilité du produit.

L'utilisation des technologies Industrie 4.0 au cours du processus de production va continuer à développer dans tous les aspects de la fabrication, et notamment dans l'industrie textile. La numérisation de la production peut être considérée comme la 4e révolution industrielle, dont l'impact n'a de comparable que les trois précédentes révolutions industrielles, à savoir la machine à tisser à vapeur (1784), la chaîne de montage (Ford, 1923) et les premières machines commandées par ordinateur (1969).